externalisation prestataire web offshore outsourcing ile maurice

Les sociétés offshores sont devenues la bête noire de beaucoup de pays. C’est que la plupart des cas, elles servent à blanchir de l’argent ou pour une évasion fiscale. Ce qui réduit relativement les impôts perçus par les États. Mais dans d’autres cas, il est tout à fait possible d’être dans les règles comme pour la création de société offshore à l’île Maurice.

Société offshore : qu’est-ce que c’est ?

Une société offshore est une société créée dans un pays où les impôts et tout ce qui est fiscal sont allégés. C’est donc une société dont le propriétaire est un étranger par rapport au pays hébergeur. Par exemple un français qui fait une création de sociétés offshore aux Seychelles. Cependant, pour que la société soit offshore, le propriétaire doit être un français assujetti en France et non pas un expatrié aux Seychelles. Si c’est un expatrié, c’est-à-dire que sa résidence secondaire est aux Seychelles, il sera soumis aux fiscs seychellois et non pas français, donc ce ne sera pas une société offshore. La loi est stricte par rapport à ces types de sociétés, car dans la majorité des cas, elles doivent payer leurs impôts en France.

Ce que dit la loi sur les activités commerciales

Les activités commerciales sont légales si le siège est en France et que la société ne paye pas d’impôts en France. Et c’est même la loi française. Vous ne payez que les impôts du pays hébergeur. Et même si par exemple vous avez un permis de résident à l’île Maurice et que le siège est en France, aucun impôt français ne vous sera demandé. Par contre, si la part de la société est détenue par 10% de résidents français au minimum, elle devra payer des impôts. Si vous ne déclarez pas vos revenus, l’État pourra vous poursuivre pour évasion fiscale et l’amende sera salée.

Pour les comptes bancaires offshores

L’ouverture de compte offshore à l’île Maurice par exemple est tout à fait légale. Que le compte soit utilisé ou bloqué, vous devez le déclarer, car il sera imposable sous certaines conditions. Pourtant, beaucoup de personnes ouvrent des comptes bancaires, mais autrement pour ne pas payer l’impôt en France. Au lieu d’ouvrir un compte par leur nom, ils créent des sociétés et ouvrent un compte pour la société. Dans ce cas-ci, la personne physique ne sera pas imposée, car son nom n’apparaît pas dans le compte de la société. Mais la loi dit que la personne physique propriétaire de la société (personne morale) doit déclarer ses avoirs pour être imposée. Donc si la personne physique ne déclare pas qu’elle a une société, elle ne sera pas imposée. Or, c’est interdit par la loi.

Offshore et évasion fiscale : un duo pas du tout apprécié par l’État

La création de société à l’île Maurice et dans d’autres pays offshores est utilisée de deux manières : soit la société fonctionne vraiment comme telle et elle paie ses impôts en France si elle doit le faire, soit la société sert seulement de vitrine pour une évasion fiscale afin de ne pas payer d’impôt. Mais même si dans le fond, l’offshore sert surtout à faire des affaires sans payer trop d’impôts, la fraude fiscale n’est tout de même pas conseillée.

compte bancaire offshore ile maurice

Internaliser ou externaliser, telle est la question. Beaucoup d’entreprises se posent la question surtout au moment où les charges deviennent plus lourdes. Comment savoir s’il faut externaliser tel processus ? Sur quelle base décider et faire le pour et le contre ? Notre mode d’emploi…

Le coût : lequel des deux sera le plus avantageux

Le premier critère est le coût. Si externaliser revient plus cher, il est mieux d’internaliser. Même si le coût de l’externalisation est toujours plus bas que le local, le total fait toute la différence. Certains processus sont plus faciles à gérer et moins coûteux à faire au siège de votre entreprise. D’autres sont plus avantageux comme l’externalisation de la paie et de la comptabilité, surtout si vous avez des centaines de salariés. Ceci dit, vous pouvez aussi procéder à une création de sociétés offshore à l’île Maurice pour pallier le coût des grosses interventions à long terme.

Le temps : déléguer les travaux chronophages

Les processus qui prennent beaucoup trop de temps sont immédiatement à déléguer. Que ce soit des travaux internes ou des travaux pour des clients. Par exemple, la mise à jour quotidienne de données dans le back office ou encore les appels commerciaux. Beaucoup de jeunes qui ont eu un permis de travail à l’île Maurice travaillent dans des sociétés offshores qui s’occupent de ce genre de cas. Vous n’êtes pas obligé de faire travailler beaucoup de personnes pour externaliser. Même avec une ou deux personnes dédiées, c’est jouable et va vous revenir moins cher.

La sécurité : dans votre cœur de métier

Il y a cependant des processus qu’il est impératif que ça reste en interne. Cela concerne les postes à données sensibles pour la sécurité de l’entreprise. Tout ce qui touche à votre cœur de métier est à internaliser. Même si cela est chronophage ou coûte cher, il faut que ça reste dans l’entreprise. À vous de voir quels processus sont sensibles et ne doivent pas sortir. Sauf bien sûr si vous faites une création de sociétés à l’île Maurice pour y implanter une filiale de votre groupe. Une décision à prendre avec des pincettes tant que le plan coût que sur le plan durabilité et fonctionnalité.

La proximité : votre atout local

Si vous avez besoin de proximité, rien ne vaut l’internalisation. Vous pourrez suivre vous-même ce qui se passe, faire des réunions, etc. Cela vaut aussi pour les compétences. Si vous avez besoin d’une personne qui connaît le métier et qui connaît la valeur de votre entreprise, l’externalisation n’est pas de mise. C’est dans le même esprit que les postes à responsabilités sensibles. L’externalisation est de plus en plus simplifiée. Les entreprises clientes ne sont pas obligées d’aller sur place. Tout se fait par internet et par serveur. Vous pouvez aussi ouvrir un compte offshore à l’île Maurice pour y externaliser votre comptabilité.

Conclusion

Comme tous les processus dans une entreprise, tout doit se calculer. Si c’est moins cher donc c’est à externaliser. Si c’est chronophage, même chose. Si c’est sensible, vous internalisez, ainsi de suite.

offshore ile maurice

De plus en plus d’étrangers investissent dans un pays autre que les leurs parce que c’est plus bénéfique en matière d’impôt et de chiffre d’affaires. Par exemple, il y a beaucoup de Français qui investissent dans la création de société offshore aux Seychelles grâce aux divers avantages. Mais faut-il un avocat ? Comme faire le choix ?

Les avocats fiscalistes : les meilleurs

Les fiscalistes, c’est le nom porté par les avocats spécialisés dans la création de société en offshore. Ils connaissent un grand rayon sur tout ce qui est fiscal, mais aussi les affaires à l’international. Si vous projetez une création de société à l’île Maurice, faites appel à un avocat fiscaliste. Cela ne veut pas dire que tous les fiscalistes sont meilleurs dans leur domaine. Renseignez-vous avant de faire le choix. Nous vous conseillons les petits bureaux qui ont traité beaucoup de ce genre de sujet. Les grands cabinets font parfois une habitude en traitant les dossiers.

Leurs honoraires : pas forcément gage d’efficacité

C’est aussi un critère important pour le choix d’un avocat afin de faire une création de société offshore à l’île Maurice ou un tout autre pays offshore. Ils sont chers certes, et leurs honoraires sont calculés par heure, mais c’est le meilleur moyen d’être en règle. Le prix n’est pas du tout gage d’efficacité. Cela ne veut pas dire que vous allez chercher le moins cher. L’honoraire entre dans les critères de sélection, donc à prendre avec le sérieux.

Avocat offshore : obligatoire ou pas ?

Non, les services d’un avocat offshore ne sont absolument pas obligatoires pour l’ouverture de compte offshore à l’île Maurice pour la création d’une société. Mais étant donné que vous allez faire affaire dans un autre pays que le vôtre et dont tous les pays offshores n’ont pas les mêmes régimes fiscaux ni les mêmes lois que les vôtres, l’avocat est de mise. Pour être sûr de constituer une société en bonne et due forme, choisissez un spécialiste des sociétés offshore. Si vous êtes vous-même un avocat fiscaliste, alors là, c’est une autre histoire.

Choix entre un avocat de votre pays ou du pays offshore : un dilemme ?

À vous de voir, le choix de l’un ou de l’autre est tout aussi bénéfique. Si vous choisissez un avocat de votre pays, assurez-vous qu’il connaît bien la fiscalité du pays offshore en question. Si vous avez des doutes surtout pour l’obtention de permis de travail à l’île Maurice pour les expatriés de chez vous, vous pouvez engager un avocat du pays offshore. Si vous avez les moyens, engagez les deux pour qu’ils puissent travailler ensemble.

Conclusion

C’est un choix cornélien pour certains, mais très facile pour d’autres. Si vous hésitez, demandez conseil à des avocats ou à des personnes qui ont franchi le pas de la création de société en offshore.

vivre-ile-maurice

Placer son argent à l’étranger, c’est l’un des meilleurs moyens de se faire beaucoup d’argents. Dans certains pays, les lois fiscales sont légères et il est très facile d’ouvrir une affaire qui marche tant qu’il y a de quoi faire un placement. On trouve les placements immobiliers, les placements d’épargne, mais surtout les sociétés offshores comme la création de société à l’île Maurice.

La création de société aux Seychelles

Seychelles est classée parmi les pays offshores les plus intéressants. Non seulement elle possède des potentiels sur plusieurs activités, mais aussi les compétences chez ses habitants. De plus, elle bénéficie d’une collaboration entre ses îles voisines pour faciliter la venue de leurs habitants pour travailler aux Seychelles. La création de société aux Seychelles est aussi un gage et pour l’investisseur et pour les autorités de l’île. Comme placement, vous avez les sociétés en hôtellerie et tout ce qui est dans le tourisme, il y a aussi les activités en informatique et technologie, les exportations, ainsi de suite.

La création de société à l’île Maurice

Très réputée pour la délocalisation des projets informatiques et les centres d’appel, l’île Maurice propose aussi des impôts allégés. Ces 10 dernières années, la création de société offshore à l’île Maurice a augmenté faisant de ce pays un paradis pour les investisseurs offshores. Tout comme les Seychelles, l’île Maurice offre d’autres activités intéressantes en matière de placement offshore comme le tourisme, la restauration et l’hôtellerie haut de gamme. C’est même grâce à ces placements étrangers que le pays a su se développer rapidement et est maintenant une métropole qui évolue beaucoup.

Les sociétés offshores dans l’Océan Indien

Toutes les îles de l’Océan Indien sont réputées pour leur fiscalité très abordable par rapport aux pays européens. Sans oublier que ce sont des destinations touristiques attractives et paradisiaques et elles possèdent aussi des faunes, des flores et produits miniers incroyables et obtenir le droit d’y travailler est facile comme obtenir un permis de résident à l’île Maurice. Mais il y a aussi les placements offshores dans d’autres pays comme l’Allemagne, la Suisse, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, le continent asiatique, l’Amérique…

Conclusion

Créer une société offshore ou encore faire un placement offshore n’a qu’un seul but : faire des bénéfices sans trop dépenser pour la fiscalité. Ce projet attire de plus en plus de personnes surtout les Français qui coulent sous le joug des impôts en tout genre. La solution est de bien faire les études de cas sur chaque type d’activité dans chaque pays potentiel.

HAUT